Documentation nécessaire pour aller à Edimbourg

Documentation nécessaire pour aller à Edimbourg

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif de la documentation nécessaire à emporter avec soi pour visiter Édimbourg selon les différentes nationalités des voyageurs :

Citoyens français

Les citoyens français peuvent voyager en Écosse en emportant avec eux leur passeport ou leur carte nationale d’identité. Aucun type de visa n’est requis.

Pays de l’Union Européenne et Espace Économique Européen

L’un des avantages à faire partie de l’Union Européenne est que les nationalités de tous les pays de l’UE et de la EEE (Espace Économique Européen) peuvent se rendre en Écosse sans avoir à faire de demande de visa.

Les pays de l'UE sont :

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Suède.

Les pays de l'EEE sont :

Islande, Liechtenstein et Norvège.

Autres pays exemptés de visa

Dans le cas de séjours d’une durée inférieure à 90 jours, les ressortissants des pays suivants ont seulement besoin de présenter un passeport en vigueur pour se rendre à Édimbourg :

Andorre, Argentine, Australie, Brésil, Brunei, Canada, Chili, Costa Rica, Croatie, États-Unis, Guatemala, Honduras, Hong Kong, Israël, Japon, Le Salvador,  Le Vatican, Macao, Malaisie, Mexique, Monaco, Nicaragua, Nouvelle-Zélande, Panama, Paraguay, République de Corée, Saint-Marin, Suisse, Singapour, Uruguay.

Se rendre en Écosse après le Brexit 

Tous les droits de circulation sont maintenus jusqu'en 2020. Les citoyens français n'ont besoin que d'un passeport ou d'une carte d'identité pour se rendre à Édimbourg en 2020. Il en va de même pour les ressortissants de tous les pays de l'UE et de l'EEE (Espace économique européen), qui pourront entrer en Écosse sans visa jusqu'en 2021.  

Reste du monde

Concernant les citoyens des pays qui n’ont pas été cités précédemment, nous conseillons de contacter l’ambassade britannique de votre pays ou de vous renseigner sur le site internet de l'agence chargée du contrôle des frontières du Royaume-Uni :